diskografie.cz - texty písní, karaoke texty a videoklipy

Heol Telwen > An Deiz Ruz > 3 - Dahud

Narrateur:


Face à la mer
Au sommet de la vielle falaise
Mordu par les vents

Se remémorant le passé,
Quand Ker Ys était la plus grande cité
Des côtes d'Armorique

En attendant le jour,
Où les vent du destin Souffleront à nouveau
Sur la Bretagne

Le jour où ces vent balaierons au loin
Les fils de Gwénolé et leur dieu unique
Dans un déluge de sang et d'écume

Celte :
"Les enfants de Gwénolé doivent payer,
Payer pour leur infamie
Pour la gloire de nos dieux,
Leur cadavres seront jeté à l'eau
Leur cadavres seront jétés
Dans les eaux sombres
Leur cadavres seront jétés
Comme notre sacrifice

Pour la gloire de nos dieux et l'honneur de nos terres
Nous tailladerons leur chaire et clouerons leur tête sur nos porte.
Pour la gloire de nos terres et l'honneur de nos clans
Nous festoierons jusqu'a l'aube et boierons la corne de la victoire."

Narrateur :


Tourné face à l'océan
Scrutant l'horizon
Attendant le retour de Dahud
Pour conduire notre peuple
Et reconquérir notre monde

Dahud :
"Je suis née de la mer
Au crépuscule d'un âge d'or
Quand nos dieux traversaient nos landes
Et quand les chênes montaient haut


Je suis morte de la mer
A l'aube d'un âge sombre
Quand le dieux unique est venu
Et quand nos chênes sont devenus des églises"

Správce

slavek

Překlady

Připomínka

Naše facebook stránky

Účty

Kontakt Reklama